RHEF

La Revue d’histoire de l’Église de France, fondée en 1910, s’efforce de tenir ses lecteurs au courant de tout ce qui concerne le passé religieux de la France, depuis les débuts du christianisme jusqu’à nos jours. Elle est publiée avec le concours du ministère de la Culture (Direction générale des patrimoines, Service interministériel des archives de France)

Elle paraît en deux fascicules annuels, de 250 à 300 pages chacun, contenant :

  • des articles de fond d’auteurs français et étrangers
  • des projets de recherches ou d’enquêtes
  • un bulletin critique sur un secteur de l’histoire religieuse
  • des comptes rendus critiques des ouvrages récents
  • la recension des périodiques régionaux et locaux se rapportant à l’histoire religieuse de la France

Comité de rédaction

Directeur : Xavier Boniface, professeur à l’université de Picardie Jules-Verne (Amiens)
Secrétaire : Jean-Charles Bédague, conservateur du patrimoine au Service interministériel des Archives de France
Membres : Bernard Andenmatten, professeur à l’université de Lausanne, Bernard Barbiche, professeur émérite de l’École nationale des chartes, Joseph Bergin, professeur émérite à l’université de Manchester, Constance Berman, professeur à l’université d’Iowa, Régis Bertrand, professeur émérite à Aix-Marseille Université, Anne Bonzon, maître de conférences à l’université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis, Jacques-Olivier Boudon, professeur à l’université Sorbonne-Université, Philippe Boutry, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, Guillaume Cuchet, professeur à l’université Paris-Est-Créteil, Ségolène de Dainville-Barbiche, conservateur général du patrimoine honoraire, Sylvio Hermann de Franceschi, directeur d’études à l’EPHE, Michel V. Dmitriev, professeur à l’université Lomonossov (Moscou), Camille Duclert, conservateur du patrimoine, Archives de France, Jean-Luc Eichenlaub, conservateur général du patrimoine, directeur des Archives départementales du Haut-Rhin, James Farge, professeur émérite à l’université de Toronto, Bruno Galland, conservateur général du patrimoine, directeur des Archives départementales du Rhône, Rolf Grosse, directeur du département du Moyen Âge à l’Institut allemand de Paris, Françoise Hildesheimer, conservateur général du patrimoine honoraire, Hubert Lazskiewicz, professeur à l’université catholique de Lublin (Pologne), Jean-Loup Lemaitre, directeur d’études honoraire de l’École pratique des hautes études (IVe Section), Charles Mériaux, professeur à l’université de Lille, Denis Pelletier, directeur d’études à l’École pratique des hautes études (IVe Section), Emmanuel Pénicaut, adjoint au directeur de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Bernard Plongeron, professeur émérite à l’Institut catholique de Paris, directeur de recherche honoraire au CNRS, Miri Rubin, professeur à l’université de Londres, Isabelle Saint-Martin, directrice d’études de l’École pratique des hautes études (Ve Section), Shoichi Sato professeur émérite à l’université de Nagoya, Claude Savart, professeur émérite à l’Université Paris-Est-Créteil, Christian Sorrel, professeur à l’université Lyon 2 – Lumière, Michel Sot, professeur émérite à l’université Sorbonne-Université, Alain Tallon, professeur à l’université Sorbonne-Université, Catherine Vincent, professeur à l’université Paris-Nanterre

Contact

Correspondance

26, rue d’Assas, F-75006 Paris ou courriel

Diffusion

Éditions Brepols, Begijnhof 67, B-2300 Turnhout (Belgique).
Téléphone : (32) 14 44 80 20.
Télécopie : (32) 14 42 89 19.
Courriel : periodicals@brepols.net
Site internet : www.brepols.net

La Revue est disponible en ligne sur le site Persée pour les tomes 1 à 86 (1910-2000) et sur le site Brepols Journals Online pour les tomes 87 et suivants (à partir de 2001)

Recommandations aux auteurs

1. La revue publie des articles rédigés en français.

2. Tout article proposé ne peut être publié qu’après l’avis favorable du comité de lecture, qui se réunit deux fois par an, au printemps et à l’automne.

3. Les opinions émises n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

4. Les manuscrits non insérés ne sont pas renvoyés aux auteurs.

5. Chaque auteur fera suivre sa signature de sa fonction et du lieu d’exercice de celle-ci.

6. Les articles proposés ne doivent pas dépasser 75 000 signes, espaces et notes comprises.

7. Chaque auteur est prié de joindre un résumé analytique de 800 signes maximum.

8. La version numérique du texte doit être impérativement jointe à l’envoi du texte papier. Aucun article ne sera désormais accepté s’il n’est accompagné de sa version numérique et de son résumé.

9. Les citations courtes et partielles, insérées dans le discours, seront mises en romain, « entre guillemets », l’appel de note suivant le guillemet. Les citations longues, complètes en soi, introduites par deux points, seront composées en alinéa, dans un corps inférieur, l’appel de note se plaçant après le dernier mot de la citation, avant le point et le guillemet fermant.

10. On évitera l’usage des sigles et abréviations, à l’exception des abréviations usuelles, du type : Bibl. nat. de France, Arch. nat., arch. dép., ms., fol., p. On écrira toujours saint, Saint- en toutes lettres. Les noms des ordres religieux se composent avec une grande capitale, « les Bénédictins », mais les membres de ces ordres restent en bas de casse, « le bénédictin Mabillon », « les trinitaires de Marseille ». On évitera enfin la répétition des lettres ou signes pour marquer la pluralité (p. 14-28 et non pp. 14-28).

11. Les illustrations éventuelles doivent être remises au format numérique, à 300 dpi minimum, sur CD-ROM ou par envoi électronique, à l’exclusion de toute photocopie. Cartes, graphiques et photographies doivent être joints au dossier et non insérés dans le texte, et directement lisibles dans le format de la revue (11,5 × 18,5 cm). Leur place sera seulement indiquée dans le texte. Les photographies doivent être libres de droits.

12. Les références bibliographiques seront toujours données en conformité avec les modèles suivants :

1. ARTICLES, TRAVAUX ET ENQUÊTES

Livre : André Vauchez, La sainteté en Occident aux derniers siècles du Moyen Âge, Rome, 1981 (Bibl. des Écoles françaises d’Athènes et de Rome, 241).

Article : Élisabeth Labrousse, « Bayle et saint François », dans Revue d’histoire de l’Église de France, t. 70 (1984), p. 149-155.

2. BULLETIN CRITIQUE, NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

(livres seuls)

André Vauchez. La sainteté en Occident aux derniers siècles du Moyen Âge. (« Bibl. des Écoles françaises d’Athènes et de Rome », 241). Rome, École française de Rome, 1981. (16 × 24), x-765 p., 52 fig. h.-t.

N.B. Les recensions publiées dans la rubrique « Notes bibliographiques » ne doivent pas excéder 5 000 signes.

Toutes ces informations sont téléchargeables ici.

Tables

Table des tomes XXVII à LXVI (1941-1980) : cette table (auteurs et anonymes, matières), rédigée par Henri Rochais, fait suite aux deux tables publiées en 1932 et 1941 par le R.P. Urbain Rouziès. Formant un volume in-8° de 277 pages, elle est disponible au prix de 40 euros T.T.C.
Table des tomes LXVII à LXXXVI (1981-2000) : rédigée par Nathalie Moreau, avec le concours de Jean-Loup Lemaitre, cette table unique (auteurs et matières confondus) fait suite à la table dressée par Henri Rochais en 1983. Formant un volume in-8° de 160 pages, elle est disponible au prix de 40 euros T.T.C.
Table des tomes 87 à 96 (2001-2010), par Jean-Loup Lemaitre. Formant un volume in-8° de 93 pages, elle est disponible au prix de 20 euros T.T.C.